Ma première rencontre avec le camping

Le camping a été assurément ma première expérience de voyage entre amis. A l’aube des dix-huit ans, voire plus tôt pour certains, des vacances en camping sont souvent la première étape pour bon nombre d’entre nous, vers les vacances de l’âge adulte, indépendantes ou en groupes d’amis.

Le camping est une activité qui est pratiquée par un grand nombre de Français, de tous âges, et de préférence en été. Il a connu son essor dans les années soixante-dix pour continuer à se développer jusqu’à aujourd’hui, et proposer chaque fois plus d’options d’hébergement différentes et confortables, telles que les bungalows. Vous pouvez trouver de nombreuses informations sur ce secteur à cette adresse : http://www.fnhpa-pro.fr/.parcela2

Etant originaire de Montpellier, ma première expérience en camping a été en Espagne, et plus précisément en Catalogne, à Lloret de Mar. Une station balnéaire bien connue des jeunes fêtards de l’Europe entière. Le camping où nous sommes allés était vraiment de bonne qualité et pas très cher. L’installation de la tente n’a pas été des plus simples, il faut l’avouer, pour des novices comme nous. Nous avons passé un très bon séjour entre détente au camping et fête dans les boîtes branchées de Lloret de Mar.

Lloret de Mar a de nombreux campings, plus d’une trentaine. Vous pouvez par exemple trouver votre bonheur à cete adresse : http://fr.camping-and-co.com/. Vous aurez toutes les informations nécessaires pour réaliser la réservation de vos rêves.

Le camping est une expérience géniale. Il permet de partager entre amis, ou famille, dans un environnement d’activités sportives et festives. Et ne faites pas attention aux mauvaises langues qui disent que c’est ringard et seulement pour les classes populaires ! On trouve toutes les classes sociales dans les campings, qui souvent proposent des activités très intéressantes et loin d’être ennuyeuses.

Le Pérou, ce n’est pas que le Machu Picchu !

On ne le rappellera jamais assez. Le Pérou, ce n’est pas que le machu picchu, la cordillère des Andes et les Incas… Il y a autre chose au-delà de ces simples clichés, pains quotidiens de la plupart des pays du monde.

Le Pérou est également Pacifique, avec ses plus de 2400 kilomètres de côtes. Des plages telles que Las Tunes, proche de la frontière avec l’Equateur, font le bonheur de plus d’un touriste chaque année. Le pays sud-américain est aussi Amazonie. La troisième grande partie du pays qui occupe quasiment 60% du territoire.

iqt_abr08-347

C’est de cette région amazonienne dont nous allons parler, et plus précisément du département de San Martín, dans cet article. Parent pauvre du Pérou, peu développée de par les conditions rudes et la faible volonté du pouvoir central, la région amazonienne est néanmoins riche de rencontres humaines et d’authenticité auprès des communautés locales, productrices de cacao.

Pour découvrir ces communautés, vous devrez vous rendre à Lamas, considérée comme la capitale folklorique de l’Amazonie, une petite ville située à 20 kilomètres de Tarapopo, troisième ville amazonienne la plus peuplée du Pérou.

Si vous vous rendez dans cette partie de l’Amazonie, vous pourrez partager un moment de la vie de ces communautés, découvrir leur philosophie, leur empathie avec la nature et avec ce qui les entoure afin peut-être, de revenir plus sage et avec une vision du monde différente.

Leur enthousiasme et leur énergie vous raviront sans aucun doute. L’optimisme qui les caractérise contrastera avec le pessimisme ambiant que nous pouvons côtoyer régulièrement sous nos latitudes : un vrai bol d’air frais salutaire et revigorant.

L’Amazonie péruvienne est une région peu connue et à découvrir pour des voyageurs exigeants et en quête de rencontres humaines. Alors si vous faites partie de cette catégorie, n’hésitez pas, vous ne le regretterez pas !

Le football : un moteur pour l’industrie du tourisme?

De nos jours, le football est devenu une incroyable machine à produire de l’argent : vente de places, droits télévision, vente de produits dérivés (maillots, etc.) aini que déplacements des supporters, de plus en plus nombreux à vouloir suivre leurs équipes à l’autre bout de l’Europe.

La France ne fait pas exception à ce panorama, malgré un championnat national pas aussi attractif que peut l’être la Liga espagnole ou la Premier league anglaise. Les supporters de chaque équipe se déplacent et dépensent de l’argent dans leur ville ou dans celles où ils se rendent.
ad98a3bd44bbd9add1a2ac59c505f489b0356949
Le championnat français dispose de vingt équipes, qui générent des revenus bien différents selon leur prestige. Par exemple, Ajaccio en Corse est la ville qui gagne le moins d’argent par année avec 2 227 000 d’euros. Cela peut paraître beaucoup à première vue, mais ne représente en fait même pas le dixième de ce que génére la capitale française, Paris, avec 28 206 000 euros par an.

D’autres villes se démarquent également dans ce classement comme Marseille, Lyon ou encore Lille avec respectivement 26 192 000, 18 932 000 et 18 000 000 d’euros. Le revenu total des clubs de Ligue 1 est pour information de 238 123 000 d’euros, selon une étude publiée par GoEuro.

Cependant, il convient de noter que les supporters de Ligue 1 se déplacent beaucoup moins que leurs homologues européens : environ 89 000 déplacements par an. La France est un grand pays à l’échelle européenne et l’absence d’une concentration d’équipes dans quelques grandes villes – comme l’on peut le voir à Londres par exemple – dissuadent les supporters les plus chevronnés de se déplacer.

Les championnats anglais et allemands sont ceux qui générent le plus d’argent pour les villes hôtes d’équipes de football : 565 879 000 d’euros pour le premier et 301 710 000 pour le deuxième. Ils sont suivis des championnats espagnol et italien avec respectivement 290 700 000 et 263 065 000 d’euros. La France se classe en bonne cinquième. Le top 5 des championnats européens génére un revenu total de 1 659 477 000 d’euros pour les différentes villes appartenant à ces championnats.

Les distances constituent réellement un problème pour les fans de football. Par exemple, Bastia est l’équipe qui effectue le plus de kilomètres par an avec un chiffre record de 35 911 kilomètres ! Vous pouvez imaginer ce que peut dépenser un supporter corse s’il suit son équipe dans tous ses déplacements.

Les supporters les plus chanceux sont les Lyonnais qui, de par leur position centrale en France, n’ont à effectuer que seulement 21 035 kilomètres pour suivre leur équipe partout dans l’hexagone.

Par ces résultats se reflète également le manque d’intérêt que peut susciter la Ligue 1 française : écrasante domination du PSG, qualité du jeu assez faible comparée à ces homologues espagnols et anglais, et peut-être surtout une passion moins importante pour le ballon rond chez nos compatriotes comparée aux voisins européens.

Le football reste néanmoins un formidable moteur économique qui n’a pas fini de remplir les caisses des clubs et d’émerveiller les petits et les grands.

Vacances au ski : où partir ?

La France est un pays à la richesse géographique indéniable : plages, plaines, garrigues et montagnes font partie de ses nombreux paysages et trésors.

Les montagnes, ce qui nous intéresse plus particulièrement aujourd’hui, recouvrent une bonne partie du territoire français : les Alpes, les Pyrénées, les Vosges, le Jura ou encore le Massif Central constituent le patrimoine montagneux de la France, où l’on peut pratiquer de nombreuses activités dont le ski.

_i60158727

Le ski, un sport essentiellement pratiqué par les français lors de la période hivernale, est constitué de deux composantes essentielles : le ski de fond et le ski alpin. Le premier est un sport de balades (ou non) sur des terrains plus ou moins vallonnés, où le pratiquant avance à la force de ses différents muscles. Le ski alpin, quant à lui, est un sport de glisse qui consiste à descendre des pentes enneigées.

De nos jours, les vacances au ski sont l’apanage de nombreux français se demandant quelles régions sont plus propices à tel ou tel sport d’hiver.

Où pratiquer le ski alpin?

Comme son nom l’indique, il est originaire des Alpes, un théâtre de prédilection pour sa pratique, ainsi que les Pyrénées ou encore le Massif Central. Les Alpes présentent des milliers de kilomètres de pistes, répartis sur plusieurs pays. Des stations célèbres telles que Courchevel, Megève ou encore Val d’Isère accueillent des milliers de visiteurs chaque année.

Les Pyrénées sont également une destination incontournable du ski alpin en France. 38 stations de ski sur plus de 400 km de montagne, dont les célèbres Luz Ardiden et Formiguères, n’ont guère à envier à leurs concurrentes alpines.

Et le ski de fond?

Parent pauvre du ski et bien moins populaire auprès des jeunes, le ski de fond jouit d’excellentes conditions de pratique dans les Vosges ainsi que dans les Alpes. Avoriaz, le domaine des Rousses ou encore le massif de Sancy font partie des stations les plus agréables pour pratiquer ce sport en France.

Pratiquer le ski en France est relativement facile tant l’offre est grande et la qualité des services bonne. Selon que vous soyez intéressé par le ski de fond ou le ski alpin, vous trouverez votre bonheur dans les milliers de kilomètres de pistes que possède notre pays.

Apprendre l’anglais à Malte? Pourquoi pas !

L’anglais, reine des langues étrangères, est assurément l’idiome le plus enseigné et étudié à travers le monde. L’Angleterre, les Etats-Unis, l’Australie, voire l’Irlande et la Nouvelle-Zélande, sont les pays qui généralement attirent le plus grand nombre d’étudiants étrangers, désireux d’apprendre ou d’améliorer leur anglais.
Malte sejours linguistiques
Cependant, il existe d’autres destinations plus inattendues pour les francophones que nous sommes. Il s’agit principalement de Malte et de Singapour, deux anciens territoires britanniques, qui ont gardé l’anglais comme langue officielle.

Malte, car elle est le sujet de notre article, propose toute l’année de nombreux Séjours Linguistiques dans les différentes villes qu’elle présente sur son territoire : Gozo, Sliema ou encore Saint Julian.

D’une richesse historique incommensurable, Malte a vu défiler sur ses terres les plus grands empires du monde : Byzantins, Arabes, Espagnols, Français et Anglais ont lutté chacun à leur époque pour s’emparer de cette petite île à la position stratégique déterminante.

Si l’histoire et le patrimoine vous intéressent, vous serez charmé par ce petit archipel qui possède encore à l’heure actuelle de nombreux traces de ses différents colonisateurs.

Malte possède également un atout que peu de destinations anglophones peuvent se vanter : le climat. De par sa position dans le sud de la mer Méditerranée, Malte présente des étés chauds et secs, et des hivers doux et légèrement pluvieux. Avec 60 jours de pluie par an, elle est également très loin des standards britanniques.

Généralement, quand on découvre que Malte propose des séjours linguistiques en anglais on est souvent tenté de se dire : « Pourquoi pas Malte ! ». Le soleil, les plages, un charme tout méditerranéen et des écoles de qualité sont les ingrédients qui font souvent basculer la balance en faveur du petit archipel méditerranéen.

Bienvenue sur le site Objectif Voyage !
Suivez-moi dans mes aventures à l'autre bout du monde et partagez mes anecdotes et mes envies, mes coups de blues et mes moments de doute !
Séjour linguistique à l'étranger - Boa Lingua, spécialiste indépendant de séjours linguistiques
Archives