Archive pour la catégorie ‘Actualité du voyage’

Le football : un moteur pour l’industrie du tourisme?

{lang: 'fr'}

De nos jours, le football est devenu une incroyable machine à produire de l’argent : vente de places, droits télévision, vente de produits dérivés (maillots, etc.) aini que déplacements des supporters, de plus en plus nombreux à vouloir suivre leurs équipes à l’autre bout de l’Europe.

La France ne fait pas exception à ce panorama, malgré un championnat national pas aussi attractif que peut l’être la Liga espagnole ou la Premier league anglaise. Les supporters de chaque équipe se déplacent et dépensent de l’argent dans leur ville ou dans celles où ils se rendent.
ad98a3bd44bbd9add1a2ac59c505f489b0356949
Le championnat français dispose de vingt équipes, qui générent des revenus bien différents selon leur prestige. Par exemple, Ajaccio en Corse est la ville qui gagne le moins d’argent par année avec 2 227 000 d’euros. Cela peut paraître beaucoup à première vue, mais ne représente en fait même pas le dixième de ce que génére la capitale française, Paris, avec 28 206 000 euros par an.

D’autres villes se démarquent également dans ce classement comme Marseille, Lyon ou encore Lille avec respectivement 26 192 000, 18 932 000 et 18 000 000 d’euros. Le revenu total des clubs de Ligue 1 est pour information de 238 123 000 d’euros, selon une étude publiée par GoEuro.

Cependant, il convient de noter que les supporters de Ligue 1 se déplacent beaucoup moins que leurs homologues européens : environ 89 000 déplacements par an. La France est un grand pays à l’échelle européenne et l’absence d’une concentration d’équipes dans quelques grandes villes – comme l’on peut le voir à Londres par exemple – dissuadent les supporters les plus chevronnés de se déplacer.

Les championnats anglais et allemands sont ceux qui générent le plus d’argent pour les villes hôtes d’équipes de football : 565 879 000 d’euros pour le premier et 301 710 000 pour le deuxième. Ils sont suivis des championnats espagnol et italien avec respectivement 290 700 000 et 263 065 000 d’euros. La France se classe en bonne cinquième. Le top 5 des championnats européens génére un revenu total de 1 659 477 000 d’euros pour les différentes villes appartenant à ces championnats.

Les distances constituent réellement un problème pour les fans de football. Par exemple, Bastia est l’équipe qui effectue le plus de kilomètres par an avec un chiffre record de 35 911 kilomètres ! Vous pouvez imaginer ce que peut dépenser un supporter corse s’il suit son équipe dans tous ses déplacements.

Les supporters les plus chanceux sont les Lyonnais qui, de par leur position centrale en France, n’ont à effectuer que seulement 21 035 kilomètres pour suivre leur équipe partout dans l’hexagone.

Par ces résultats se reflète également le manque d’intérêt que peut susciter la Ligue 1 française : écrasante domination du PSG, qualité du jeu assez faible comparée à ces homologues espagnols et anglais, et peut-être surtout une passion moins importante pour le ballon rond chez nos compatriotes comparée aux voisins européens.

Le football reste néanmoins un formidable moteur économique qui n’a pas fini de remplir les caisses des clubs et d’émerveiller les petits et les grands.

Voyage dans le passé avec le train de Cervantes

{lang: 'fr'}

train de cervantesTous les samedis, du 12 Octobre au 7 Décembre, vous pourrez profiter d’un voyage dans le train de Cervantes avec Renfe. Le train part de la station Atochas pour rejoindre la ville d’Alcalá.

Il s’agit d’un train qui explorera la ville de Cervantes avec une visite guidée. En outre, dans le train les passagers pourront profiter des animations d’un casting d’acteurs qui donneront vie à Miguel de Cervantes, Don Quichotte et Sancho Panza et qui recevront les voyageurs et joueront des passages de l’oeuvre de Cervantes durant le trajet. Le train part tous les samedis à 11h05 de la gare madrilène d’Atocha. Lorsque vous atteignez la ville, les voyageurs peuvent se promener le long de la Calle Mayor et de la Plaza de Cervantes. De plus, ils pourront visiter d’autres lieux d’intérêt tels que le Museo Casa-Natal de Cervantes ou le Corral de Comedias.

Les voyageurs peuvent bénéficier de réductions dans certains restaurants à Alcala et tous les voyageurs participeront à un tirage au sort pendant le voyage de retour pour un livre spécial au sujet de Cervantes. Lire la suite de cette entrée »

Voyager dans le temps est possible

{lang: 'fr'}

voyager dans le tempsVoyager dans le temps vers l’avenir a toujours fasciné les gens et Albert Einstein croyait que cela était possible. Les physiciens ont envoyé des minuscules particules appelées « muons », qui sont similaires aux électrons, dans l’avenir en influençant la gravité qui les entoure. Ceci, en réalité, a prouvé que voyager dans le temps est possible. Cependant, ce n’est pas assez pour dire que les connaissances nécessaires pour transporter des êtres humains 250 années dans l’avenir viendront de sitôt.

Cependant, voyager vers le passé, a encore moins été l’objet de recherches. Pourtant, un astrophysicien, qui travaille à l’Institut international EarthTech for Advanced Studies à Austin, estime que le temps de déplacement vers le passé est possible. Que ce que les humains ont besoin, dit-il, est un trou de ver. Un trou de ver est un passage hypothétique, dont l’espace-temps est prédit par la théorie de la relativité.

Il a ajouté que les humains peuvent se déplacer soit vers l’avenir ou le passé en utilisant les trous de ver, même si leur existence n’a jamais été prouvée réellement. On ne sait pas également quelle taille ils pourraient avoir. Lire la suite de cette entrée »

Les meilleurs et les pires passeports pour voyager autour du monde

{lang: 'fr'}

passeport etats unisAvez-vous déjà été énervé en faisant la queue à la douane dans les aéroports ou de demander un visa pour se rendre à Moscou? Rendez-vous bien compte qu’en tant que citoyen européen, vous êtes loin d’être dans la pire situation.

Le cabinet de conseil mondial Henley and Partners a dressé une liste des pires et meilleurs passeports pour les voyages internationaux. Le groupe a analysé la réglementation des visas de tous les pays et territoires dans le monde, en les classant en fonction de la liberté de circulation de leurs citoyens.

Dans le monde globalisé d’aujourd’hui, les restrictions de visa jouent un rôle important dans le contrôle de la circulation des ressortissants étrangers à travers les frontières. Presque tous les pays requièrent aujourd’hui des visas pour certains non-ressortissants qui souhaitent entrer sur leur territoire. Les conditions de visa sont aussi une expression des relations entre les différentes nations, et reflètent généralement les relations et la situation d’un pays au sein de la communauté internationale des nations.

Sans surprise, les premiers rangs de l’indice sont détenus par les pays européens. La Finlande, la Suède et le Royaume-Uni partagent la première place, étant autorisés à accéder à 173 pays dans le monde sans avoir à demander un visa. Le Danemark, l’Allemagne, le Luxembourg et les Etats-Unis suivent en deuxième place, avec un accès à 172 pays dans le monde sans visa. Lire la suite de cette entrée »

OPENCities Monitor : Londres est la ville la plus ouverte aux étrangers

{lang: 'fr'}

Londres, suivie de New York, Toronto, Paris et des villes suisses de Zurich et Bâle, apparaît comme la ville la plus ouverte au monde pour les voyageurs internationaux. Londres se retrouve en tête des classements à la suite d’une combinaison de son haut degré d’internationalisation (forte présence internationale d’entreprises, ambassades, étrangers et touristes) et son excellente accessibilité et connectivité.

Londres offre également des établissements d’enseignement de haute qualité, attrayant pour les étudiants venus du monde entier. L’infrastructure hôtelière est également de qualité, et on peut trouver facilement une auberge de jeunesse comme un hôtel de luxe à Londres. New York est à la deuxième place, principalement en raison des problèmes d’accès au territoire américain.

Toronto se place bien grâce à ses faibles barrières administratives à l’entrée et à sa politique d’immigration ouverte. Selon le classement, la ville avec le plus bas niveau d’ouverture est la mégalopole chinoise de Chongqing. Lire la suite de cette entrée »

Bienvenue sur le site Objectif Voyage !
Suivez-moi dans mes aventures à l'autre bout du monde et partagez mes anecdotes et mes envies, mes coups de blues et mes moments de doute !
Archives